Balance-toi bébé !

Il fait partie de toutes les listes de naissance et est utile dès la naissance pour poser bébé durant ses phases d’éveil : le transat bien sûr ! S’il en existe énormément sur le marché, je savais dès le début qu’il nous fallait un modèle peu encombrant, qui puisse se plier et se transporter facilement. Et en la matière, on n’a pas encore vu mieux que le transat de la marque Babybjörn, que l’on voit d’ailleurs un peu partout, de la dernière pub Novalac aux chroniques de La Maison des maternelles. C’est d’ailleurs ce banc d’essai que je vous conseille de visionner, qui m’avait convaincu de l’intérêt de celui-ci !

Transat bébé Babybjörn

Gros succès de la marque, le modèle Balance Soft a dernièrement été rejoint par le modèle Bliss, qui possède exactement les mêmes caractéristiques & avantages, mais qui présente tout simplement un design légèrement différent au niveau de la plaque de couleur grise. C’est cette nouveauté que je vous présente à travers cet article, nouveauté que je teste avec Tom depuis qu’il a atteint les 3,5 kg, poids minimum conseillé pour ce type de transat.

Un soutien pour bébé

Transat bébé Babybjörn

Même pour les tout-petits (Tom a bientôt deux mois), le maintien dans ce transat est idéal puisque sa structure et son harnais limitent les risques de glissements sur le côté. Son siège souple présente apparemment une forme particulièrement étudiée avec des pédiatres pour bien répartir le poids du bébé de façon homogène et assure ainsi un bon soutien au dos, à la nuque et à la tête.

Et après un mois d’utilisation, je dois dire que ce transat fait désormais partie de notre quotidien, bien que nous alternions avec le transat Up & Down de Beaba que la famille nous a offert. Le tout est de bien cerner le moment où bébé va apprécier d’être posé dedans. De mon côté, quand je sais qu’il est trop excité ou qu’il va se mettre à pleurer, je sais pertinemment que cela ne sert à rien de l’installer dans le transat car il va passer son temps à se tortiller. En revanche, après le biberon, quand il est à peine endormi mais que je ne souhaite pas tout de suite le remettre en position couché pour éviter les reflux, alors le transat m’est d’une grande aide. C’est d’ailleurs la position moyenne de repos (semi allongé) qui lui convient le plus pour l’instant mais je pense avant tout que l’appréciation des différentes positions évoluera avec le temps. Le principal est d’être à son écoute afin qu’il ne vive pas mal le fait d’être installé dedans, au contraire, le transat doit à mon sens rester un plaisir, qui facilite l’endormissement ou bien qui représente un allié durant ses phases de jeux à venir.

Un balancement naturel

Transat bébé Babybjörn

Pour l’heure, Tom est trop petit pour se balancer de lui-même, mais dans quelques semaines, je l’imagine bien donner de petites impulsions avec son coup, ses bras et ses pieds pour déclencher le mouvement, à son rythme. Installé dedans, il me fait d’ailleurs trop rire car il a pris l’habitude d’agripper de ses petits doigts le haut de la ceinture de sécurité, comme s’il se trouvait dans un manège de parc d’attractions. Nous nous contentons donc d’exercer nous-mêmes une légère pression sur le transat, et Tom semble apprécier. Une chose est sûre, utilisé en position la plus haute, le balancement reste très doux et s’adapte ainsi parfaitement aux nouveaux-nés.

Les 3 positions

Transat bébé Babybjörn

Les photos parlent d’elles-mêmes, grâce à un système de crans situé à la base, le siège peut plus ou moins s’incliner. La position haute dite « de jeu » et la position moyenne dite « de repos » s’utilisent lorsque l’enfant peut tenir sa tête et son dos. La position la plus basse dite « de sommeil » est prévue pour les bébés jusqu’à 7 kg et est la plus recommandée pour les nouveaux-nés.

Aucun risque que le hamac passe d’une position à l’autre avec le balancement si l’on verrouille bien le dispositif de réglage, mais comme celui-ci est très simple d’utilisation, il offre peu de problème à l’horizon. La base est quant à elle très stable et adhère bien au sol et si ce n’est plus le cas, la marque recommande d’essuyer la base en caoutchouc avec un linge humide.

Du transat au fauteuil

Transat bébé Babybjörn

Lorsque l’enfant grandit, le transat se transforme en siège et permet ainsi de durer dans le temps. En gros, dès que le petit est capable de s’asseoir tout seul, la marque recommande de retourner le tissu (réversible) afin de créer un fauteuil confortable. L’investissement n’est donc pas limité aux premiers mois de bébé et ça, c’est une bonne chose puisqu’il faut compter une centaine d’euros pour ce modèle Bliss.

Les jolies housses

Transat bébé Babybjörn

Coquetterie de maman, j’ai opté pour deux housses de rechange, l’une matelassée de la même marque Babybjörn, épaisse et ultra-confort pour les petites fesses de bébé ; l’autre plus fine mais très tendance avec son motif Ballon, de la marque Trixie baby. D’autres coloris et motifs sont disponibles chez l’une ou l’autre marque alors il y a moyen d’avoir une housse qui s’accorde parfaitement à la déco, mais ça, c’est facultatif je l’avoue !

Et vous, que pensez-vous de ce transat ? L’avez-vous aussi à la maison ? Ou bien avez-vous privilégié un autre modèle ?

2 thoughts on “Balance-toi bébé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *