Une initiation au portage en écharpe

Je commencerai cet article par dire que j’ai toujours admiré les mamans portant leur enfant en écharpe, tout en me disant que cette pratique n’était pas forcément faite pour moi, faute de dextérité pour manier la dite écharpe. Et puis je suis devenue une maman kangourou, et je me suis dit que je me devais d’essayer de porter Tom en écharpe, lui qui cesse toujours de pleurer ou de gémir une fois qu’il se trouve tout contre moi.

Echarpe de portage Boba wrap

Et pour mener à bien ce projet, la première étape a consisté à choisir quel serait mon écharpe alliée, jolie si possible. Et c’est sur le modèle en édition limitée Séville de Boba que j’ai jeté mon dévolu. Il faut bien avouer que ces pois ne laisseraient aucune maman indifférente non ? Outre son look, la Boba wrap est une écharpe extensible dont on m’avait justement vanté la souplesse et le confort pour bébé, idéale pour débuter. Parce que je ne pense pas être la seule à avoir eu envie de m’initier au portage en écharpe tout en émettant des craintes à cette idée, j’ai choisi de vous livrer ma petite expérience… vous verrez que l’histoire se termine bien et ne vous découragera pas dans ce projet, bien au contraire !

La méthode des mamans kangourous

Echarpe de portage Boba wrap

Il y a quelques jours, je vous parlais des nombreux bienfaits du peau à peau pour les bébés dite « méthode kangourou », vous vous souvenez ? Eh bien le portage en écharpe constitue en quelque sorte son prolongement, puisqu’il fait office de véritable cocon pour bébé, avec les mêmes bienfaits. Non seulement il permet de destresser bébé, mais il concoure également au bon développement de ses hanches, de sa colonne vertébrale et stimule son tonus musculaire. Une fois que l’on sait cela (et la liste des vertus du portage est d’ailleurs plus longue), on se sent tout de suite motivée pour s’adonner à cette technique…

De l’utilité d’un cours de portage

Initiation portage écharpe

Comme beaucoup de mamans qui ignorent tout du portage et qui se procurent une écharpe « pour voir », je me suis sentie désemparée à l’ouverture de la boîte, en dépliant ce qui n’est autre qu’une loooooongue bande de tissu stretch de 5 mètres ! Oui oui, vous avez bien lu. Heureusement, ils font les choses bien chez Boba, et un livret explicatif agrémenté de schémas détaille toutes les étapes permettant de nouer l’écharpe. Oui mais voilà, une fois autour de moi, je me suis laissée envahir par un certain nombre de questions et ai véritablement eu du mal à me sentir suffisamment à l’aise pour y installer mon petit Tom.

Et là, ô miracle, Joane du blog Athena Cassy – Parents bio, qui habite l’aire toulonnaise comme moi, a certainement lu le désarroi dans mes yeux car m’a proposé de réaliser un cours de portage en sa compagnie. Eh bien oui, figurez-vous que des centaines de monitrices de portage proposent actuellement d’aider les jeunes mamans à apprivoiser cette technique et Joane fait justement partie de ces « addict » ayant choisi de se former afin de délivrer en quelques heures les rouages du portage.

Initiation portage écharpe

Une chose est sûre, apprendre à me servir de la Boba wrap en compagnie de ma chère monitrice m’a permis de me rendre compte que je ne nouais pas forcément bien l’écharpe d’un premier abord. Bien que la notice explique le nouage d’une façon assez pédagogique, celle-ci omet un certain nombre de détails et conseils pourtant nécessaires pour bien porter son écharpe. Car tel est le but d’un cours en compagnie d’une monitrice comme Joane : apprendre à nouer l’écharpe afin de porter bébé en toute sécurité et en veillant à son confort. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvées toutes les deux il y a quelques semaines, avec nos poupons en plastique pour débuter sereinement.

« Positionne l’étiquette au centre comme repère », « Essaie de ne pas entortiller le bandeau dans le dos », « N’hésite pas à descendre la bande du bas pour ne pas être gênée », « Veille à ce que le grand pan soit bien plaqué », « Fais attention à bien lisser le tissu pour ne pas former trop de plis », « Positionne le tissu dans le creux des genoux de bébé »… autant de conseils ayant rythmé le cours et qui m’ont permis de bien comprendre le fonctionnement d’une écharpe, mais qu’il est difficile de retranscrire dans un livret, d’où la nécessité de s’exercer à la pratique en compagnie d’une experte et passionnée. Car il s’agit bien de cela : quand on possède comme Joane une commode dont les tiroirs débordent de slings, mei-tai &  écharpes, on peut facilement parler de passion, qu’elle partage sur son blog et ses vidéos. Sans elle, j’aurais probablement porté Tom d’une mauvaise manière et peut-être remisé l’écharpe au fond du placard, qui sait ? Alors un grand merciiiiiii Joane <3

Mes débuts avec l’écharpe Boba wrap

Echarpe de portage Boba wrap

Après ce fameux cours avec Joane, il a bien fallu que je me lance, seule ! Une matinée particulièrement difficile avec Tom, durant laquelle il ne faisait que pleurer dès que je l’installais dans son lit ou son transat, a été le déclic. Non seulement j’ai pu faire ce que j’avais à faire à la maison mais mon fils a enfin trouvé l’apaisement en s’endormant rapidement contre moi. Et cette prise en main chez moi m’a véritablement permis de prendre confiance en moi avant d’utiliser l’écharpe pour une sortie en famille, puis deux, puis trois… Délestée de ma grosse poussette, je n’ai pu que constater les nombreux avantages de cette pratique, notamment pour les balades en bord de mer ou à l’éco-parc près de chez moi où je me rends régulièrement.

Si vous êtes une future ou jeune maman qui, comme moi au début, appréhendez quelque peu cette pratique tout en étant motivée, je vous conseille de vous renseigner sur les cours de portage dispensés par des monitrices autour de chez vous. Google sera votre ami. Amies varoises, contactez Joane, THE l’experte ès portage de la région, pour un cours individuel ou en petit groupe en lui écrivant à lachouetteporteuse[at]gmail.com

6 thoughts on “Une initiation au portage en écharpe

  1. Contente de te lire et de voir que tu te sens à l’aise avec ta boba!
    A bientôt peut être pour de nouvelles aventures de portage 😄
    ps : n’oublie pas de dégager l’écharpe de ton cou sur les épaules pour bien dégager les voies respiratoires de tom 😘

  2. J’ai lu ton article et je m’y suis retrouvée. Pendant ma grossesse, j’avais envie d’acheter une écharpe de portage mais j’avais peur de ne jamais m’en servir, ou, comme dirait des mauvais conseilleur « ne l’habitue pas trop aux bras, il fera des caprices après »…. et blablabla. Bref je ne les ai pas écouter, pour apprendre d’ailleurs plus tard que non, les bébés, nouveaux nés ne font pas de caprices, et s’ils pleurent c’est qu’ils ne sont pas bien ! Après la naissance, j’étais un peu perdue la journée, avec un bébé qui pleurait parfois « pour rien » (du moins il avait manger, était changé, et câliné), j’ai donc décidé d’investir ! j’ai acheté l’écharpe Basic de Je Porte Mon Bébé. UNE RÉVOLUTION ! Pareil j’ai été déstabilisé au début, peur de mal faire le nœud de base, que bébé soit mal dedans, etc. Mais après entrainement, aujourd’hui « je gère » (comme je peux lol) le nouage de l’écharpe. Et je la recommande a tout le monde ! J’ai juste un soucis, c’est pour le porter en extérieur. En effet, nous sommes en hiver, il est donc dans son cosy dans un nid d’ange. J’ai lu qu’il ne fallait pas trop l’habiller dans l’écharpe car il bénéficie de la chaleur corporelle, plus le tissu en coton de l’écharpe. Mais du coup j’ai peur que le temps que je le sorte de son cosy et que je le mette dans l’écharpe en sortant de la voiture, bhen il attrape froid… Je ne l’ai fais qu’une fois malheureusement, pour un marché de Noel, et j’avais mon homme avec moi pour m’aider en nous couvrant d’un plaid le temps de l’y installer. Alors comment fais-tu ? Je recherche des conseils 🙂

    1. Merci pour ton message 🙂
      Je t’avoue que j’ai profité des beaux jours jusqu’à mi-octobre pour porter Tom en écharpe mais depuis j’ai adopté la poussette pour tous mes trajets. Je comprends néanmoins ton souci, sachant qu’en effet tu ne peux pas mettre de manteau à ton bébé dans l’écharpe. Du coup, la seule solution que je vois, est d’installer bébé sur la plage arrière de la voiture afin qu’il n’attrape pas froid dehors, en mettant ton manteau par dessus l’écharpe avant de sortir. Après je ne suis pas une experte, et j’ai moi-même posé des tas de questions à Joane la chouette porteuse (http://athenacassy.fr/contactez-moi/) qui est vraiment la papesse en la matière 🙂

  3. Hello,
    Je découvre ton blog par cet article concernant l’initiation au portage et je dois te dire que tu prêches une convaincue!
    Moi aussi avant la naissance de ma fille, je me disais que ça avait l’air compliqué les écharpes de portage et je n’en voyais pas vraiment l’utilité (car je voyais peu de parents dans la rue ou dans mon entourage porter son bébé ainsi). Finalement c’est le sage-femme de la maternité (oui oui, je dis bien LE) qui juste avant notre sortie qui nous a conseillé ce moyen de portage pour sortir au quotidien. En effet, baby L est née le 30 octobre et nous sommes donc rentrés à la maison début novembre. Il nous encourageait à faire des petites sorties quotidiennes et que c’était un bon moyen pour être serein avec bébé (sortir bébé quand il fait froid etc…) et un bon moyen d’apaiser bébé.
    C’est comme ça que nous nous sommes lancé dans le portage.

    J’ai visionné pas mal de videos sur YT puis nous nous sommes rendu dans le magasin Aubert le plus proche et avaons acheté (un peu au hasard une écharpe, au départ pour tester); Papa avait aussi envie d’essayer. Lorsque j’ai déballé les 5m d’écharpe, j’ai reussi à faire le nouage de base sans trop d’encombre et puis j’ai adoré pouvoir sortir le chien seule avec bébé (quand papa a repris le travail) sans avoir à sortir ma grosse poussette naissance parce que nous sommes en appart.
    Cette écharpe a été l’objet de puériculture très vite rentabilisé lors des 1ers mois et nous n’avons aucunement regretté de l’avoir acheté (car à l’achat, nous avons trouvé cher le prix pour un grand bout de tissu haha !).
    Elle nous a sauvé pas mal de soirées où nous commencions à s’impatienter à force de ne pas comprendre les pleurs de bébé. Nous pouvions (plus ou moins) regarder à nouveau nos petites séries du soir et manger avec bébé apaisé et endormi sur nous mais avec les mains libres !!!!

    Et depuis l’amour du portage n’a pas disparu. Vers ses 4 mois, je me suis procurée un porte bébé physiologique (P4 de la marque Ling Ling d’Amour) pour pouvoir porter en vacances/ en wk et changer de porteur plus aisément qu’avec une écharpe qui traine sur le sol lors du nouage/ dénouage.

    il y a peu, je me suis acheté un sling pour pouvoir porter occasionnellement à la maison lorsque la puce est demandeuse mais que j’ai besoin de bras pour cuisiner par exemple et que je veux quelquechose de rapide à installer.

    Nous utilisons le porte bébé pour se balader, pour emmener baby L à la crèche et j’adore. Nous avons finalement très peut utilisé notre grosse poussette naissance.
    Elle a 15 mois maintenant et adore toujours autant être portée. Je vois son regard qui rayonne lorsqu’elle voit que je prépare le porte bébé et que je l’installe.

    Je te souhaite de poursuivre cette belle expérience qu’est le portage; il n’y a de limite que la nôtre pour supporter le poids de bébé.

    Amicalement

    Marilyne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *