230 jours in and out

Deux cent trente jours. Tel est le nombre de jours depuis que je suis maman. Vous me direz, oui, et alors, cela n’est en rien un chiffre rond qui mérite une quelconque célébration. Et pourtant, j’ai fait le calcul et en ce 20 avril, cela fait 230 jours que Tom est né, ce qui correspond exactement au nombre de jours où je l’ai couvé dans mon ventre. Couver… on imagine tout de suite une poule qui protège ses œufs avant qu’ils éclosent. Et je dois dire que j’aime bien cette analogie.

Le virage des 7 mois

Récemment, j’ai écris un article personnel en date du 1er avril, en souvenir de ce jour de 2017 où nous avons appris que notre bébé à naître était un petit garçon. Une fois encore, j’ai voulu profiter de ce nouveau jour spécial pour appuyer sur le bouton pause, car le temps file bel et bien à vive allure.

Dedans et dehorsLe virage des 7 mois

J’ai du mal à me dire que Tom a passé autant de temps in utero que sur terre. C’est que j’ai du mal avec le rapport au temps lié à ma grossesse : à la fois, j’ai trouvé que tout est allé très vite et en même temps, les dernières semaines d’alitement forcé m’ont paru être une éternité. En revanche, une chose est sûre, je suis consciente que les jours écoulés depuis la naissance de mon fils se sont enchaînés à vitesse grand V, et j’ai toujours l’impression que le moment où il était encore tout chétif remonte à hier. Hier, j’ai croisé sur le port de Toulon un jeune couple adorable. L’homme prenait en photo sa femme et son fils, âgé de seulement quelques jours vu sa taille et son poids. Complètement attendrie, j’ai repensé aux premières semaines de vie de Tom, quand il ne tenait pas encore sa tête et se blottissait tout recroquevillé contre nous en peau à peau. La vision de ce nouveau-né m’a profondément émue, beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface et je me suis dit qu’il s’était passé bien des choses durant ces sept mois et demi de vie à ses côtés, où la maternité a pris tout son sens pour moi.

De nouveau-né à bébé sourireLe virage des 7 mois

On a beau les avoir tous les jours sous les yeux, on a beau les observer quotidiennement sous tous les angles, c’est souvent en regardant des photos-souvenirs que l’on réalise à quel point ils grandissent. Ou alors, tout d’un coup, cela fait tilt. On les voit prendre leur biberon, babiller en monologues ou encore battre des pieds sans jamais se fatiguer et alors cela apparaît très clairement : ils ont grandi. Je généralise ce propos car il me semble qu’il s’agit d’une impression que tous les parents éprouvent et qui me touche particulièrement. Les bodys et les pyjamas rétrécissent, la taille et le poids indiqués chaque mois par le médecin s’alourdissent, les progrès en terme de motricité et d’éveil se font de plus en plus présents chaque jour qui passe… mais l’émerveillement face à ces évolutions est toujours au rendez-vous.

Le tournant des 7 moisLe virage des 7 mois

A l’heure où j’écris cet article, je ne peux que constater l’incroyable coïncidence entre cette « date anniversaire » et le virage à 90° qui a eu lieu ces quatre dernières semaines. J’en parlais tout récemment sur Instagram, je n’ose encore le croire mais pourtant la réalité semble bien le prouver : après sept mois de réveil nocturnes impossibles à comptabiliser, Tom parvient à dormir de 19h à 6h sans se réveiller ou alors une seule fois. Comme j’avais eu l’occasion de l’évoquer dans cet article, j’avais en quelque sorte acquis cet automatisme de l’aider à se rendormir plusieurs fois par nuit et finalement, même si j’étais ultra fatiguée, j’avais intégré cette fatigue à ma routine. Je vivais avec, je faisais avec. Je me rends compte que ce qui me fait le plus plaisir avec le fait qu’il dorme la nuit, c’est avant tout de le voir s’apaiser tout seul, sans chagrin, sans pleur, ce qui a le don de rassurer mon petit cœur de maman. Parce qu’il est rasséréné, je le suis tout autant. Voilà pour la première marque de ce tournant des sept ans, qui n’est pas le seul.

Le tournant des 7 mois

Car en plus des nuits complètes, il y a aussi eu les premières dents – la première quasi sortie entièrement, la deuxième qui a percé cette semaine et la troisième se laisse légèrement apercevoir – et aussi la transformation en un bébé qui ne tient véritablement pas en place. Toujours en train de se tourner, toujours en train de vouloir attraper ce qui se trouve à portée de main, toujours en train de sourire avec des petits bruits dont il a le secret… je n’en reviens tout simplement pas de tous ces progrès et de tous ces changements. Mon beau poupon a laissé place à un bébé bougeotte, qui fait notre fierté.

Le tournant des 7 mois

Et pour illustrer cet article, rien de tel que des photos d’un Tom plus en forme que jamais ! Et vas-y que je me mets sur le ventre, et vas-y que je me retourne sans que maman n’aie le temps de prendre une photo un tant soit peu nette… ces temps-ci, il s’amuse bien de moi, qui suis toujours en train d’essayer d’immortaliser ses petits pieds ou cuissots. Tom porte le pantalon ainsi que le bavoir bandana offerts par Justine, créatrice de Au Cas par Sac, qui s’est spécialisée dans les accessoires cousus main pour maman & bébé. Son choix de tissus donne envie de tout s’approprier, sa large gamme de modèles aussi ! Sarouels, sacs à langer, bavoirs… tout est réalisé sur commande des tailles 3 mois à 5 ans, tout est personnalisé si bien que l’on est sûr de recevoir un produit unique, fait avec amour. Le sarouel (en taille 12 mois) est léger et ainsi parfait pour les jours ensoleillés, il n’étrique aucunement la taille et est autant un bonheur à enfiler qu’à porter semble-t-il ! Le bavoir est quant à lui hyper tendance et indispensable quand on a un bébé qui bavouille beaucoup le temps de ses poussées dentaires ! Rendez-vous sur le compte Instagram de Justine pour en prendre plein les mirettes, sachant que personnellement, ce sont avant tout les ensembles sarouels/bandanas qui me font craquer (en coton ou en gaze de coton, j’adore !), tout comme les bloomers sortis à temps pour les beaux jours. Et puis non seulement cette créatrice est une jeune maman adorable, mais elle est tellement passionnée par son métier que c’est un plaisir d’échanger avec elle alors si vous êtes à la recherche de vêtements agréables pour bébé, qui durent dans le temps qui plus est !

J’espère que ce nouvel article plus personnel vous aura plus. Et vous, qu’avez-vous ressenti au moment du cap des jours de vie équivalent au jours passés in utero ? Avez-vous perçu un tournant chez bébé, tout comme j’ai pu sentir celui chez Tom récemment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *