Mon bébé nageur

Aujourd’hui, les séances de bébés nageurs se sont complètement développées partout en France et sont désormais proposées par énormément de piscines et centres aquatiques. Leurs bienfaits en terme de motricité ont été prouvés et moi qui ai appris à nager très tard, je voulais absolument que mon fils soit à l’aise dans l’eau le plus tôt possible.

Bébé nageur

C’est ainsi qu’il y a quelques semaines, Tom, son papa et moi avons instauré un nouveau rituel le dimanche matin : notre séance de bébés nageurs chez Balnéo Aqua Concept à deux pas de chez nous. Je vous partage notre expérience à travers cet article, qui j’espère vous sera utile si vous hésitez justement à vous jeter dans le grand bain.

Avant de se jeter à l’eauBalneo concept

Côté horaires, tout dépend de ce que la piscine propose, mais si vous travaillez comme moi du lundi au vendredi avec un chéri qui lui bosse tous les samedis, alors vous n’avez pas d’autre choix que de vous y rendre le dimanche. Quand j’ai vu que le centre juste à côté de chez nous offrait trois créneaux-horaires le dimanche matin, je n’ai pas cherché plus loin, d’autant plus que cette structure jouit d’une bonne réputation depuis son ouverture il y a trois ans. Avant de réserver quoi que ce soit, je conseille tout de même de bien se renseigner sur le lieu, ce qui est proposé durant les séances, les tarifs, les possibilités d’abonnements, sur les modalités pour annuler etc.

Bébé nageur

Pour ma part, un soir après le travail, je m’y suis rendue pour obtenir des renseignements et ai pu parler avec le maître-nageur qui m’a fait bonne impression. Il m’a posé des questions sur Tom et son rapport à l’eau : est-ce que le moment du bain se passe bien ? Est-ce qu’il lui arrive d’avoir de l’eau sur le visage ? Comment réagit-il ? A savoir qu’ici, les séances de bébés nageurs peuvent débuter dès l’âge de 4 mois (avec les vaccins à jour), dans un bassin peu chloré de 1,25 mètre de profondeur chauffé à 32,5°C. Je pense que chaque structure a ses spécificités de ce côté-là donc renseignez-vous, notamment au niveau de l’âge d’accueil des bébés. Un dimanche matin à 9h donc, nous avons pu faire un cours d’essai à tarif préférentiel, conseillé avant de s’engager sur un abonnement de 5 ou 10 séances. Côté prix, il faut compter 10€ pour une séance d’essai (peut-être offerte dans certains centres) et ensuite 150€ l’abonnement de 10 séances, utilisables pendant quatre mois.

Le déroulé d’une séanceBébé nageur

En pratique, qu’est-ce que cela donne ? Avant le départ, il convient d’avoir préparé les serviettes de bain de chacun, les (sous) vêtements de rechange, un gel lavant, des sachets en plastique pour les maillots mouillés, une couche bébé et un biberon d’eau. Ensuite, en voiture ! Personnellement, j’aime réserver la première séance à 9h car d’une part, cela nous permet de pouvoir profiter de la matinée pour faire tout ce que l’on doit faire à la maison et d’autre part, j’aime avoir les vestiaires disponibles dès que l’on arrive. A savoir que ceux-ci sont équipés de tables à langer, ce qui me semble être la base pour un centre accueillant des bébés.

Même si je vois régulièrement des mamans / papas qui viennent seul(e)s avec leurs bébés, la plupart du temps, ce sont les couples qui se rendent aux séances de bébés nageurs et j’y vois deux gros avantages. D’abord, c’est indéniable, il s’agit d’un vrai moment de complicité qui se partage en famille, cela coupe avec le quotidien et cela fait énormément de bien ! Ensuite, venir en couple est très pratique, surtout à la sortie. En effet, quelques minutes avant la fin du cours, l’idéal est que l’un sorte de la piscine pour se changer et ainsi récupérer bébé  afin de lui remettre ses affaires… pendant que l’autre se change lui aussi.

Bébé nageur

Pour ma part, chez Balnéo Aqua Concept, les cours durent 45 minutes et n’ont rien à voir avec des cours de natation traditionnels. Sachant que les bébés présents (six maximum) ont des âges différents, le maître-nageur, qui est présent avec nous dans l’eau, personnalise vraiment le cours en fonction des capacités de chacun, de son humeur, de ses envies du moment, de sa motricité etc.

On me demande souvent, suite à mes posts sur Instagram, quels sont les « exercices » proposés dans les cours et à cela, je réponds que le mot est un peu trop fort pour parler des bébés nageurs. Les quarante-cinq minutes passent somme toute assez vite et sont avant tout rythmées par l’enfant. Lors des premières séances, le but est de lui faire découvrir l’environnement aquatique pour ensuite lui faire gagner en autonomie plus tard. Je dirais qu’un bon cours dépend avant tout des conseils prodigués par le maître-nageur et c’est ce qui m’a plu dans le centre où nous nous rendons.

Comment le tenir, comment se mouvoir avec lui dans l’eau, comment le solliciter, comment créer des équilibres et déséquilibres dans l’eau, comment tirer parti des différentes stations de jeux (toboggan, bateaux en mousse, frites, tapis flottants…), comment lui faire faire ses premiers plongeons avec ou sans la tête dans l’eau… Pour chaque interrogation, le maitre-nageur a su nous aider pour faire découvrir l’éveil aquatique à Tom, tout en observant ses réactions attentivement. Au-delà de tout cela, le mot d’ordre est bien sûr de s’amuser et je dois dire que je suis bien contente d’avoir un vrai petit poisson qui adore s’ébattre dans l’eau et se fait souvent bien entendre par ses petits cris de joie !

Les bienfaits
Bébé nageur

Parce qu’ils renforcent la ceinture abdominale ainsi que la colonne vertébrale, plusieurs des mouvements réalisés durant ces séances ont été vraiment bénéfiques pour le développement psychomoteur de Tom. Lorsque nous avons commencé à ses 8 mois, il ne tenait pas assis et même s’il aurait de toute manière acquis cette position très vite, je suis sûre que certaines postures des bébés nageurs l’ont aidé. Difficile de décrire précisément les postures que l’on lui fait prendre, mais il est indéniable que les quelques séances ont participé de son aisance dans l’eau. Depuis qu’il tient bien assis, on ose même les plongeons la tête dans l’eau et même s’il lui arrive de boire un peu d’eau au passage, cela se passe bien ! Au fil des séances, nous avons aussi testé de nouveaux jeux et mouvements, toujours liés à ses capacités. Par exemple lors de la dernière session, comme le maître-nageur a bien vu que Tom était de plus en plus confiant dans l’eau, nous lui avons proposé de « nager » avec simplement deux frites coincées sous ses aisselles, sachant que nous restions à ses côtés sans toutefois le tenir, et je dois dire qu’il s’est bien débrouillé en battant des pieds… avant d’être finalement plus intéressé par la mousse elle-même. Ah oui, justement, j’y viens : les balles et autres jeux sont très présents dans le bassin, comme vous pouvez le voir sur les photos. Ceux-ci sont indispensables pour son éveil ainsi que pour attirer son attention.

Bébé nageur

L’autre bienfait est d’un autre ordre, celui allant dans le sens de la socialisation. A chaque séance, Tom est en contact avec cinq autres enfants du même âge, parfois un tout petit peu plus grands, et il est vraiment très drôle de les voir se côtoyer. Ils se chapardent les balles (comme s’il n’y en avait pas assez pour tout le monde), ils se jaugent du regard mais ce que l’on peut vraiment distinguer, c’est globalement leur facilité à s’adapter à cet environnement. Au fil des séances, on retrouve les mêmes familles et il est aussi agréable de les voir évoluer et progresser dans l’eau. Je me souviens que lors de la toute première séance, j’ai été épatée par un petit garçon de 10 mois, qui se tenait à quatre pattes sur les tapis flottants et qui plongeait sans peur en mettant la tête dans l’eau, avant de retrouver les bras de sa maman. Voir les capacités des autres bébés permet ainsi que les gestes des autres parents permet, à mon sens, de s’enlever certaines peurs, le tout dans une ambiance conviviale !

En couche piscine
Bébé nageur

Côté maillot de bain, il y a deux écoles chez les parents. Ceux qui décident de mettre un maillot tout simple avec une couche type Little Swimmers et ceux qui se dirigent vers un maillot-couche. Vous l’aurez compris en voyant les photos : j’ai adopté la deuxième option en faisant confiance à la marque incontestable en la matière, qui plus est française : Hamac. Son énorme avantage : il s’adapte très bien à la taille de bébé grâce à ses bandes auto-agrippantes et il est fourni avec un absorbant en microfibre. Celui-ci n’est pas obligatoire car l’intérieur de la couche présente un filet qui retient pipi & caca, mais l’absorbant s’avère très utile lorsque hors de l’eau. Pour les séances de bébés nageurs, j’ai quand même préféré mettre l’insert car il y a des moments où Tom joue sur les tapis flottants. Pour faciliter le changement lorsque la couche présente une surprise, la marque propose des voiles de protection, mais je n’en ai pas utilisé de mon côté. Pour connaitre le mode d’emploi du maillot-couche, rien de tel que les petites illustrations détaillées sur le site. Ce que j’ai surtout remarqué, c’est que Tom est vraiment à l’aise dans ses mouvements, il n’est aucunement gêné et le maillot ne gonfle pas. Comme vous le voyez sur les photos, à la maison, on a aussi le bonnet de la même marque mais je dois dire que je lui ai vite retiré lors de la première séance. Non pas qu’il soit gênant mais finalement pas si utile que cela à mon sens. En revanche si votre bébé fait des otites, alors il peut être bon d’en prévoir un.

Bébé nageur

Autre atout, les maillots-couches Hamac sont vraiment très jolis : il y a les traditionnelles rayures bleu marine, l’imprimé fleurs, ou encore des motifs tropicaux. Bien que je n’aie pas encore eu l’occasion de le faire porter à Tom en extérieur (ça ne saurait tarder), les maillots Hamac présentent l’avantage d’être anti-UV et disponibles jusqu’à la taille 3 ans. Bref, je les adore, j’en dis énormément de bien autour de moi et je ne pouvais donc pas en faire l’impasse ici ! J’ai même envie de tester les couches lavables car cette marque m’inspire grandement confiance, c’est pour dire !

Si vous hésitez par les séances de bébés nageurs, je ne peux que vous inciter à essayer au moins, quitte à ne prendre que 5 séances par exemple ! Je trouve qu’il s’agit d’une jolie façon de commencer la journée, suivie d’une bonne sieste en général et même si le budget est à considérer, j’estime ces moments en famille vraiment bénéfiques en tous points. N’hésitez pas à partager votre expérience vous aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *