Ton joli minois

Montrer ses enfants sur les réseaux sociaux… ou non : voilà bien un sujet qui fait aujourd’hui débat dans notre société. De mon côté, j’ai beau être présente sur Internet à travers ce blog et sur les réseaux sociaux, j’ai choisi de ne pas montrer le visage de mon fils, même si je le photographie très régulièrement pour illustrer mes articles ou mes diverses publications sur Instagram. Ses petites mains, ses petits pieds et ses cuissots… à vrai dire cela ne me dérange pas de montrer des petits bouts de lui, mais en commun accord avec mon chéri, nous avons décidé de ne pas diffuser de photo de son joli minois. Je travaille dans le web, je sais à quel point un contenu peut vite être republié et partagé à foison, sans que l’on garde le contrôle – surtout quand on dispose d’un compte public – et puis tout simplement, j’ai envie de le préserver de tout cela.

Bébé

L’idée de cet article n’est pas de débattre sur la question des publications des photos de ses enfants sur Internet. Sincèrement, je ne porte aucun jugement sur les parents qui le font et je suis une grande fan de bien des comptes Instagram & blogs qui se rapprochent d’albums-photos de famille, comme ceux de J’aurais pu m’appeler Marcel, Minireyve ou encore Et dieu créa. Et en même temps, je suis admirative des comptes ultra suivis de Beaute Active et Poupée rousse par exemple, qui réussissent à nous faire partager un peu de leur quotidien tout en restant discrètes concernant le visage de leurs kids.

Non, l’idée de cet article est toute autre : puisque je ne montre pas le minois de mon petit Tom, je me suis dit que j’allais faire ce que je sais finalement le mieux faire : écrire ou plutôt, le décrire.

Minois bebe

Durant la grossesse et comme toutes les futures mamans, je me suis souvent demandé à quoi allait ressembler mon bébé. Mais une chose est sûre : je voulais qu’il s’agisse d’une surprise, voilà pourquoi je n’ai pas voulu réaliser la troisième échographie en 3D. On m’avait en effet indiqué que tous les traits du visage étaient perceptibles, fidèles à la réalité qui puisse être appréhendée à la naissance. Et puis Tom est né et comme tous les parents, nous sommes tombés en amour pour lui, ses mimimes et ses traits si fins. Alors qu’il venait de partir dans les bras de la sage-femme après la césarienne, c’est le papa qui a pu le découvrir en premier et qui est revenu vers moi quelques minutes plus tard en me disant « C’est le mélange parfait de nous deux « . J’étais allongée sur la table d’opération et ces mots m’ont fait sourire autant qu’ils m’ont apaisée : ils étaient tous simplement parfaits pour imaginer une dernière fois le visage de Tom, avant de le voir, enfin.

Minois bebe

Né un mois et demi en avance, à 2,550 kg, Tom avait surtout l’air d’une crevette lors des premières semaines : pour dire, même la taille naissance lui était trop grande ! Quand je revois les photos que j’ai pu prendre à la maternité ou au retour à la maison, j’ai véritablement mal quand je vois la maigreur de ses jambes. Heureusement comme tous les bébés prématurés, sa prise de poids a été fulgurante et à 3 semaines, il ne ressemblait déjà plus au même bébé avec ses joues rondes. Ses joues rondes… parlons-en car oui, mon fils est joufflu, mais en cela, il tient énormément de moi ! Je m’amuse souvent à comparer les photos de moi bébé à celles que je peux faire de Tom et la ressemblance est frappante car je faisais moi aussi partie des bébés bien portants avec option double-menton. Ce visage rond, c’est mon côté et j’aime le faire remarquer, sans oublier ses lèvres charnues ainsi que son petit air malicieux. Il a aussi les yeux du même bleu/gris que les miens et je prie pour qu’il les garde, mais ça, seul l’avenir le dira ! Ses quelques cheveux sont aussi clairs que son papa quand il était petit, et on croirait qu’il tire vers le roux, ce qui m’étonne si l’on en croit l’absence de ginger heads dans la famille. Son regard rieur fait s’étirer ses yeux en amande et me fait littéralement fondre, surtout que ceux-ci sont pourvus de longs cils. Sa peau est sujette à maintes rougeurs, porte quelquefois les stigmates de griffures lorsque ses ongles méritent d’être coupés (de vraies lames de rasoir) mais est un formidable territoire à bisous, juste après son ventre bien dodu de bébé qui est un véritable appel à poutoux. Bref, à force de l’observer, je connais chaque centimètre carré de sa peau par cœur, mais je crois que c’est le lot de tous les parents non ?

Minois bebe

Pour illustrer cet article, je ne pouvais pas faire autrement que de photographier Tom et son doudou Amandine, réalisé par la créatrice de Le Petit Somme. Son minois brodé à la main me fait lui aussi craquer, et je trouve qu’il transmet toute la tendresse d’une maman. C’est sur Instagram que j’ai repéré ces modèles de doudous plats, en gaze de coton et c’est le coloris vert d’eau qui m’a tout de suite fait de l’oeil, tout autant que ses détails en tissu Liberty. Tom l’a immédiatement adopté, il adore particulièrement mordiller les coins faits de noeuds. La marque propose également d’autres teintes, avec la douceur comme dénominateur commun.

Et vous, montrez-vous des photos de votre enfant sur Internet ? Sinon, est-ce pour les mêmes raisons que moi ?

One thought on “Ton joli minois

  1. La description que tu fais de ton bébé est tout simplement adorable ! Je fond littéralement devant les bébés joufflus.. 🙂

    Pour ma part je n’ai pas encore d’enfant, mais comme toi je pense que je ne les afficherais pas sur internet ! Je n’aimerais vraiment pas que des personnes mal intentionnées tombent sur des photos, ou qu’une sorte de « voyeurisme » s’installe par rapport aux réseaux sociaux…

    Je pense qu’il faut les laisser libre de leur image, et qu’ils auront largement le temps de s’afficher sur internet quand ils seront plus grands !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *