C’est l’histoire d’un body

« C’est l’histoire d’un body ». Hum : mais pourquoi ce titre ? C’est tout simplement ce qui m’est venu en tête en le cherchant partout dans le jardin, désespérément. Cette histoire fût courte, mais je me suis dit qu’il fallait absolument que je vous la raconte. Car derrière ma petite mésaventure, se cache surtout le défi d’une toute jeune marque qui a été un véritable coup de cœur pour moi. Cette marque, c’est Change ma couche.

Body Change ma couche

Vous êtes curieux, vous voulez en savoir plus ? Bon, je ne vous cache pas qu’il est super tard à l’heure où j’écris cet article, je n’ai plus trop les idées claires alors ne m’en voulez pas si je raconte les faits dans le désordre. Mais restez jusqu’au bout pour connaitre le fin mot de l’histoire…

L’histoire d’un craquage sur Instagram
Body Change ma couche

Quand j’ai vu ces motifs de tigres, de plages californiennes ou encore de toucans imprimés sur des bodys pour nos bouts de choux, alors j’ai fondu. Tout de suite, je me suis dit qu’il s’agissait d’un créateur ou d’une marque proposant des tarifs excessifs, mais intriguée par le nom « Change ma couche », je suis quand même allée voir sur le site. Hop direction l’onglet manches courtes, qui pourront encore être supportées pendant plusieurs semaines. Et là, je découvre encore plus de jolis imprimés, et surtout, un prix moindre par rapport à mes estimations : 14€ pour les manches courtes, 16€ pour les manches longues. Allez, parce que je n’ai toujours pas élucidé le mystère du nom de la marque, je me décide d’en savoir plus sur ce qui se trame derrière. Cela tombe bien : de la naissance à l’esprit Change ma couche, tout est raconté sur le site !

L’histoire d’une belle aventureBody Change ma couche

Tout ce que l’on peut dire, c’est que l’histoire de Change ma couche est hors du commun, mais tellement caractéristique du bouleversement qu’est la parentalité ! Change ma couche, c’est avant tout le constat d’un couple de parents et de leurs amis  quant au manque de fun sur le marché des bodys, souvent affligeants de neutralité. Des heures et des heures de recherches plus tard et la création d’un petite équipe, Change ma couche apporte du pep’s au dressing des bébés à travers une ligne de modèles tous plus jolis les uns que les autres. Le tout, avec du coton bio, qui justifie le prix. Il y a le style tropical, le style africain ou encore le style rock… le plus difficile pour les parents est de choisir en réalité !

L’histoire d’un séchage qui tourne malBody Change ma couche

Retour à mes aventures personnelles, mais pourquoi tant de suspense ? Bon d’abord, imaginez ma joie à la réception du body tigre, celui qui m’avait tapé dans l’œil dès le début. L’imprimé est vraiment très beau, d’une super qualité et je ne suis en aucun cas déçue. La taille (18 mois) lui va très bien, ni trop grand, ni trop serré et alors que Tom passe ses journées en body, je suis bien contente de lui mettre. Il est si craquant que je ne peux m’empêcher d’immortaliser tout cela en photo : un body aussi joli que celui-ci, ce n’est pas tous les jours que l’on en porte !

Body Change ma couche

Allez allez j’accélère je sens que vous perdez patience. D’habitude, quand les bodys de Tom sont tachés, j’avoue que je ne cours pas tout de suite pour les retirer, surtout parce que les autres ne sont pas aussi beaux. Là, je me suis dit qu’il fallait intervenir, avec un séchage qui se devait être express au soleil. Et puis j’ai oublié que le body était dehors. Et puis il y avait le mistral ce week-end. Et puis j’ai une chienne qui adore enterrer des objets dans le jardin. La suite, vous vous en doutez ? Vous voyez le tableau ? Moi, le lendemain, cherchant partout le body dans le jardin, creusant même là où Leya a ses cachettes. J’y ai passé beaucoup de temps et j’ai même demandé de l’aide à mon chéri. Seulement, je n’ai pas de happy ending à cette histoire, à l’heure qu’il est (et il est tard), je n’ai toujours pas retrouvé le body, mais je ne désespère pas. Enfin un peu quand même.

Alors voilà, mon aventure avec le body Change ma couche s’est arrêtée là, mais s’il vous prend l’envie de vous en procurer un pour votre bébé (de 3 mois à 24 mois), alors prenez-en soin, il le mérite <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *