Bébé sur écoute

Un indispensable ! Voilà comment je pourrais résumer ce que représente pour moi le babyphone. Je sais qu’il ne fait pas l’unanimité chez les mamans, je sais qu’il est parfois boudé et que les foyers de jeunes parents n’en sont pas tous équipés mais voyez-vous, de mon côté, même avant que Tom n’arrive, je savais déjà que je ne pourrais pas me passer de cet objet. Et la maman stressée que je suis peux aujourd’hui confirmer cela car depuis que mon tout-petit dort dans sa chambre, le babyphone est allumé dès son coucher… jusqu’au lever du jour !

Minicall Beaba

Et parce que je suis ultra-satisfaite de « mon précieux », le dénommé Minicall de Béaba, j’ai choisi de vous en dire plus sur l’utilisation que j’en fais au quotidien. Car vous allez le voir, pour un prix plus qu’abordable, ce babyphone n’a rien à voir avec les autres et pourra littéralement convaincre les plus réticentes, à n’en pas douter !

Un son clair et limpide

Minicall Beaba

Avant toute chose et c’est une évidence : le son retransmis par le Minicall est d’une netteté incomparable. Je me souviens avoir utilisé des babyphones lors de babysittings et le son alors émis se rapprochait des grésillements et était assez désagréable. Ici, pas d’altération du son et l’on entend parfaitement tous les bruits de la pièce, comme si l’on s’y trouvait en réalité, sachant qu’il est possible de régler le niveau sonore.

De mon côté et parce que nous habitons une maison, le Minicall m’est bien utile dès lors que Tom se trouve dans son lit afin de percevoir ses petits bruits et pleurs, que je ne risquerais pas d’entendre sans cela, lorsque je me trouve au rez-de-chaussée. Je ne sais pas ce qu’il en est dans le cas des habitations anciennes mais dans mon cas, la liaison entre l’unité bébé et l’unité parent est très fluide, dans n’importe quelle pièce où je me situe. Et puisque la portée est de 300 mètres, même quand je me trouve dans le jardin, le côté nomade de l’unité parents me permet de l’embarquer dans ma poche de veste ou manteau, tout en restant alertée. En un mot, le Minicall me rassure complètement ! Tel est l’intérêt d’investir dans un tel objet non ?

Une technologie intelligente

Minicall Beaba

Parce qu’il se met en veille lorsque bébé n’émet aucun bruit et parce qu’il est alors possible d’opter pour une indication visuelle, cet écoute-bébé fait selon moi partie des modèles « nouvelle génération » aux technologies intelligentes. Je ne l’apprendrai à personne, un bébé a l’habitude d’émettre des petits bruits, surtout la nuit, sans que cela ne soit inquiétant pour autant et ce modèle a ceci d’intelligent qu’il est doté d’un mode silence, dans lequel les témoins LED présents sur l’unité parents s’illuminent en cas de pleurs de bébé.

Côté installation, il n’y a pas plus simple : il suffit de brancher l’unité bébé sur secteur, tandis que l’unité parents fonctionne grâce à des piles rechargeables, via le câble fourni et dispose d’une autonomie de 25h.

Un modèle plus « safe »

Minicall Beaba

Je le disais plus haut, je suis une grande stressée et ai conscience que les ondes de nos appareils ne sont pas forcément super pour nos enfants. Si l’on peut difficilement se passer du WIFI à la maison, je me dis que si je peux éviter de rajouter des ondes, surtout pour le bien-être de bébé, alors je les éviterai. Et l’atout majeur, selon moi, du Minicall, est bien lié au fait que son mode intelligent « Vox Muting » permet de ne pas émettre d’ondes inutilement, lorsque aucun bruit ne se fait entendre.

Pour résumer donc, le Minicall est vraiment un produit de qualité, résistant aux chocs qui plus est, que je recommande aux parents souhaitant s’équiper d’un écoute-bébé. Il fait d’ailleurs partie des plus accessibles en terme de tarif, puisque est disponible en coloris corail ou bleu pour une cinquantaine d’euros. Et vous, faites-vous partie de la « team babyphone » ou non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *